lundi 8 avril 2013

Gabriel Dishaw sublime nos vieux déchets high-tech


L’artiste Gabriel Dishaw sculpte à partir des déchets d’objet high-tech. Votre vieil I-phone a enfin une perspective de vie meilleure : déchargé pour l’éternité et trônant en mille pièce sur la cheminée.

Qui n’a pas vu en Afrique, ces petites coupelles habilement tressés dans des fils multicolore de téléphone ou ces voitures miniatures en canette de coca-cola ? Du recyclage habile pour des objets artisanaux du quotidien.

 Du côté d’Indianapolis, Gabriel Dishaw, trace son sillon à partir de cette même veine. Mais il revendique lui, non pas le recyclage créatif pour faire de l’artisanat mais du "upcyclage" pour créer des œuvres d’art. Et ce sont nos déchets high-tech qu’il recycle : vieux ordinateurs, calculettes, machines à écrire, et mêmes des masques à oxygène de Boeing 747 mis au rebut.


Le voilà qui désosse tout cela pour en tirer tout un attirail de cartes électroniques, transistors, touches, ports USB, boutons de commandes, écrous. Et ce qui mériterait de rejoindre une décharge se transforme sous ses doigts en sculpture le plus souvent figurative. S’il est très inspiré par la culture pop, reproduisant des héros de Star Wars et des modèles cultes de chaussures Nike, il sait aussi s’évader vers des objets plus personnels (fleurs d’aciers, crânes ou étranges animaux de métal) qui sont, à mon goût, bien meilleurs. Il travaille aussi sur commande et vend un certain nombre de ses œuvres sur internet.

1 commentaire:

  1. Merci @Anne-Sophie Bellaïche de http://www.usinenouvelle.com/

    RépondreSupprimer